DIM 1er août : Le Plateau des Orangers

DESCRIPTION

EFFORT TECHNICITÉ RISQUE   COTATION
TECHNIQUE picto_risque-3 cotation
  • Animateurs : Nathalie et Jean-Philippe (87 73 95 50)
  • RDV : 8h30 devant la Socredo à l’entrée de la vallée de la Punaruu
  • Retour : vers 16h30
  • Durée : 6 à 7 h de marche.
  • Droit d’accès : gratuit, mais l’association de la Protection de la Vallée de la Punaruu nous a demandé d’apporter des denrées (riz, café soluble, sachets de soupe, boîtes de conserve, etc). Munissez-vous en conséquence.
  • N’oubliez pas votre ‘Kit de Sécurité’ + gants, bâtons de marche… + eau en quantité, casse-croûte…
    Cette sortie dépendra des conditions météo. En cas de pluie, elle sera reportée et remplacée.

L’accès au plateau est réglementé par l’association de la Protection de la Vallée de la Punaruu afin de préserver les oranges de Punaauia, rares et précieuses. Un droit d’accès est requis (riz, pâtes, café, soupes, etc…). Il nous permet aussi de redescendre quelques oranges pour ceux qui le souhaitent.

Cette sortie classique sur le plateau Tamanu dans la vallée de la Punaruu requiert une bonne condition physique et une aptitude à utiliser les cordes pour la montée au plateau, et surtout lors de la descente.
Regroupement devant la Socredo à l’entrée de la vallée de la Punaruu, puis départ en voiture jusqu’au parking du fond de la vallée. Après la traversée de la rivière, nous démarrerons par l’ascension (physique !) jusqu’au plateau qui nécessite entre 1h et 1h30 d’effort sur le versant ombragé. Nous arriverons vers 10h30 au plateau. Le temps de récupérer et c’est le départ pour la traversée du plateau jusqu’au village des cueilleurs d’oranges. Ce tronçon prendra 1h30 environ, sur un faux plat montant avec de magnifiques vues sur les sommets des alentours.
A l’arrivée au refuge des porteurs d’oranges, nous observerons un moment de répit pour échanger avec les résidents des lieux, avant de poursuivre durant 20 mn environ jusqu’à la rivière. Casse-croûte et bains dans les vasques pour ceux qui le souhaitent.
Après le déjeuner, nous entamerons tranquillement la descente pour arriver vers 16h30 aux véhicules.

INSCRIPTIONS (Pas de « Rando Découverte »)

Continuer la lecture de « DIM 1er août : Le Plateau des Orangers »

DIM 18 JUILLET : Tour de Moorea en VAE

DESCRIPTION

EFFORT TECHNICITÉ RISQUE   COTATION
picto_effort-3

 

picto_technicité-2 RISQUE cotation
  • Animateurs : Nathalie et Jean-Philippe (87 73 95 50)
  • RDV : 7h au quai des ferries pour le départ du Terevau à 7h15
  • Retour sur Papeete : Ferry de 17h20
  • Durée : Toute la journée (environ 75 km au compteur)
  • Casque de vélo (pour ceux qui en ont, mais le loueur en propose aussi), vêtements adaptés au vélo. Eau en quantité, fruits secs, barres de céréales et déjeuner pour midi. Pommade pour l’arrière-train pour ceux qui se sentent fragile de leur postérieur…

Inscrivez-vous avant vendredi midi afin que nous puissions réserver le nombre nécessaire de VTT. Comptez 5 000 cfp par personne pour la location.

Cette sortie dépendra des conditions météo. En cas de pluie persistante, elle sera reportée et remplacée.

Pour dimanche prochain, nous vous proposons dans le cadre du club de faire le tour de Moorea… en vélo (VTT électrique), avec bien entendu la montée au Belvédère (environ 75 km au total). Notre loueur de VTT (avec assistance électrique) a besoin de connaître d’ici vendredi matin le nombre de vélos à mettre à notre disposition. Il nous attendra à la descente du Terevau avec les vélos. Prenez si possible un petit sac à dos (avec boisson, casse-croûte et vêtements de rechange + maillot de bain…) pour plus de confort et équipez-vous en conséquence (chaussures légères, short « cycliste » pour ceux qui en ont, ou short léger et T-shirt).

INSCRIPTIONS (Pas de « Rando Découverte »)

Continuer la lecture de « DIM 18 JUILLET : Tour de Moorea en VAE »

DIM 11 JUILLET : Sur les traces de Harrison à Papeari

Au départ de la piste, face à l’entrée du Musée Gauguin,nous reprenons nos repères. Avec l’assentiment d’un riverain amusé, nous entamons la grimpette vers les hauteurs. Au bout d’une petite heure, nous arrivons au carrefour de plusieurs sentiers et nous avons un peu de mal à retrouver notre itinéraire. Qu’à cela ne tienne, nous voilà partis plus haut… toujours plus haut. Après quelques autres errements et sans avoir retrouvé la piste de la tombe de Harrison Smith, nous poursuivons plus haut pour arriver au joli point de vue sur la presqu’île. Le temps est maussade et le panorama qui s’offre à nous est quelque peu voilé…

Mais il est déjà midi et nous nous arrêtons pour la pause casse-croûte. Après le repas, nous redescendons au milieu des pinus sur une jolie crête bien qu’un tantinet pentue, qui nous mène… à propos, elle nous mène où ? Continuer la lecture de « DIM 11 JUILLET : Sur les traces de Harrison à Papeari »

DIM 4 JUILLET : De l’Aorai… au Pic Vert

C’est vrai qu’on se la ferait bien un jour, de l’Aorai au Pic Vert, une sacrée transversale ! Mais c’est pas demain la veille qu’on la réalisera au club. Et encore moins le jour de l’indépendance… non pas encore locale, juste celle des Ricains. En fait, avec une météo pas folichonne (c’est le moins qu’on puisse dire) en arrivant au parking de la montée du Belvédère, devant la mine renfrognée des participants, une solution de rechange s’imposait. En effet, le «mamu» des crêtes de Pirae, déjà glissant par beau temps, devient une vraie patinoire, de quoi torturer les genoux fragiles de la majeure partie d’entre nous.

 

Continuer la lecture de « DIM 4 JUILLET : De l’Aorai… au Pic Vert »

DIM 27 JUIN : Moorea : De Vaiare à Opunohu par les 3 cols

Faute de grive…, on se débrouille et on prend les merles qui passaient par là, mais royaux ceux-là ! Pas de voitures de location disponibles en ce long week-end, et les taxis sont hyper « busy », d’autant que la moitié de la flottille de Moorea a jeté l’éponge semble-t-il… Nous partons donc, à pied, dès la sortie du ferry, vers le col de Vaiare. Après une montée relativement rapide, le temps de profiter de la vue somptueuse qui s’offre à nous sur l’intérieur de l’île-sœur,les deux baies, et bien sûr Vaiare derrière nous, nous entamons la longue progression le long de la caldeira jusqu’au col des 3 Pinus que nous atteignons vers 10h30. Le temps de redescendre vers le Belvédère puis de continuer de l’autre côté, vers l’ouest (toujours plus à l’ouest…), et nous déjeunons au soleil au petit point de vue magistral sur Opunohu et Pao Pao. Continuer la lecture de « DIM 27 JUIN : Moorea : De Vaiare à Opunohu par les 3 cols »

DIM 20 JUIN : Miri et sa belle boucle !

Depuis le parking du Lotus, nous covoiturerons jusqu’à la hauteur du réservoir d’eau, en haut de Miri. Et c’est parti, avec la visite désormais incontournable de la plate-forme supérieure qui offre un magnifique point de vue sur le lagon de Punaauia et sur Moorea, si les nuages ne s’en mêlent pas… Mais pas de pluie à l’horizon, contrairement à l’île-sœur qui s’est camouflée derrière le front orageux. Au sein du groupe, la bonne humeur est de mise et les paris vont bon train sur la météo du jour… Pleuvra ? Pleuvra pas ?… That is the question !

Nous entamons la boucle de Miri à un train élevé, ce nous emmène à la piste du Mont Marau en 40 ch’tites minutes. De là, à la côte 600, nous franchissons le portail qui permet l’accès à la piste avant de commencer la remontée sur 3-4 km environ, vers les antennes. A la cote 800, nous observons une petite halte au point de vue excentré vers la ville et la côte est. Il ne pleut toujours pas sur nos crêtes, mais visiblement, partout ailleurs, ça drache ! Admettons néanmoins que la petite bruine, fine et légère comme de gentilles bulles d’eau de Vichy, permet de ne pas souffrir de la chaleur qui en principe règne sur ce parcours. Nous reprenons notre progression sur les hauteurs de Te Tavake et de Taapuna. A la côte 900, nous nous arrêtons pour la pause de midi. Continuer la lecture de « DIM 20 JUIN : Miri et sa belle boucle ! »

Rando du jeudi

Iaorana à tous,

Il s’avère un peu difficile pour nous d’assurer les randonnées le jeudi en cette fin de séjour pour nous. Notre planning est trop chaotique, nous préférons ne rien programmer au risque de ne pouvoir assurer. Nous en sommes désolés.

Merci encore pour toutes les randonnées partagées.

Laurent, Manu, Marie-Pierre

DIM 13 JUIN : Les charmes de la Vaihiria (sous la pluie, comme d’habitude…)

Une inattendue petite bruine surprend les randonneurs du jour dès l’arrivée en voiture dans la commune de Mataiea. Cela présage-t-il déjà que la montée au lac Vaihiria sera, une fois encore, «humide» ? La dizaine de participants du jour ne veut pas y croire. Le sort sera-t-il conjuré cette fois-ci ? Nous le verrons bien, puisque d’un commun accord, à l’unanimité, nous décidons d’attaquer la marche du jour, quoi qu’il arrive. Le temps de passer les dernières maisons de l’entrée de la vallée, et la pluie de redoubler…

Nous continuons, désormais persuadés d’arriver au lac distant de plus de 13 km, sous un soleil retrouvé. Mais les ondées continuent à nous accompagner tout au long du sentier, au cœur d’une végétation luxuriante (et pour cause, il pleut toujours ici…).
Continuer la lecture de « DIM 13 JUIN : Les charmes de la Vaihiria (sous la pluie, comme d’habitude…) »

DIM 6 JUIN : Tautira au fil de l’eau…

Ô mon bâââteau… Un seul tout petit esquif pour nous embarquer au départ du port de Tautira, soit deux voyages à faire afin de nous emmener vers le départ prévu de notre randonnée du jour. Nous décidons donc de faire le trajet à pied, afin d’éviter la trop longue attente que deux longs transferts auraient imposée.

Et c’est ainsi que nous avons redécouvert les rivages paisibles et accueillants du bout du bout de l’île, en direction de Te Pari… Continuer la lecture de « DIM 6 JUIN : Tautira au fil de l’eau… »

O’opu et ses cascades, 03 juin 2021

Il fait un peu gris ce matin quand nous nous retrouvons à 08h30 au début de la servitude menant à O’opu. Ceci dit pas de gros nuages noirs non plus, de plus nous bénéficions de 4X4 nous permettant d’éviter l’heure de marche pour remonter la piste. Nous partons donc motorisés jusqu’au début du sentier, c’est toujours ça de pris sur une éventuelle pluie et de moins dans les jambes.

La randonnée commence alors par une descente à travers les herbes jusqu’à la rivière. Rivière que nous remonterons ensuite à travers une succession de cascades et…. de contournements de cascades par des petits dénivelés bien sympathiques mais courts.

 

L’eau trouble, le ciel gris, et la fraicheur n’incitent personne à la baignade sauf pour la cascade finale avec sa chambre nuptiale que certains curieux n’ont pu s’empêcher d’explorer.

Nous remontons ensuite par un bon dénivelé à travers le sous bois, la corde est toujours là, merci à elle. Nous arrivons dans les fougères sur un beau point de vue sur la presqu’île bien qu’un peu nuageux évidemment.

Nous regagnons ensuite la piste, il n’est même pas 11h30, sans baignade, nous avons fait vite. Malgré la pluie qui arrive nous décidons de continuer un peu, voir plus loin mais la piste nouvellement terrassée s’avère bien boueuse, on aperçoit une grande vasque un peu plus bas mais le chemin pour y aller se cache bien. Il fait gris, il pleut, on décide de manger puis de redescendre tranquillement par la piste.

Nous repartons vers la civilisation  vers 12h30, courte randonnée alors qu’on pensait y passer la journée, comme quoi les pauses baignades peuvent doubler le temps !

Ce fut tout de même une belle balade, bien agréable, à refaire avec le soleil.