DIM 20 SEPT : La boucle des ananas revisitée

Une dizaine de randonneurs de Avaeteretere, fidèles au respect de la distanciation, ont débarqué à Moorea en ce dimanche matin pour attaquer le programme concocté par Nathalie la veille (en reconnaissance sur place pour évaluer l’intérêt, les possibilités et les difficultés d’une nouvelle boucle à inscrire au programme du club…). Après avoir récupéré nos voitures de location (merci Avis), c’est le départ pour Opunohu. Cette nouvelle formule, qui consiste à louer des voitures au lieu de faire appel aux taxis au demeurant très sympathiques de l’île, nous autorise une plus grande latitude de manœuvre, et surtout, nous permet de laisser affaires de rechange et glacières d’après rando dans le coffre, durant la randonnée. Sur la route, nous nous sommes même autorisés quelques arrêts afin de permettre à Alexandre, le petit nouveau du jour, dont c’est la «première» sur l’île-sœur, d’avoir un aperçu rapide des charmes de Moorea.

 

Nous entamons la virée du jour au début de la montée au Belvédère, en rejoignant le terrain de l’accroc-branche pour monter paisiblement entre les champs d’ananas vers le col des Trois Pinus. Après quelques zigzags révélateurs sous un ciel encore assombri de nuages, nous arrivons dans le sous-bois pour gravir les quelques hectomètres jusqu’au sommet. Première pause, avant de repartir sur les sentiers de la caldeira vers le Belvédère que nous rejoignons vers 11 heures. Exactement 8 minutes plus tard, après avoir quitté le haut-lieu touristique, nous arrivons au point de vue où nous prenons notre collation de la mi-journée. Et hop, tagada, dans le chalala ambiant, certains s’assoupissent, alors que d’autres se débarrassent de «l’assou» tout court…

 

Trêve de… il est temps de repartir parce que notre balade ne fait que commencer. Après une bonne heure de progression sur le sentier des ancêtres et autres tupuna, à la découverte des mape géants et banians séculaires, nous arrivons au col des Trois Cocotiers où nous prenons le temps de contempler le panorama qui se déroule sous nos yeux. Vu l’heure, nous zappons l’escapade vers la dent de requin (ou du diable) où nous reviendrons bientôt, pour redescendre vers le lycée agricole, via la piste Z du X-Terra..

 

Une heure plus tard, après quelques hésitations, nous optons de traverser par la brousse et les rivières, en ligne droite et à la boussole, pour retrouver les bâtiments du lycée où nous faisons une petite halte avant de rejoindre les véhicules. L’horloge a tourné plus vite que prévu, et la bain de mer sur la plage de Temae semble compromis. Qu’importe, nous repartons vers Vaiare, le sourire aux lèvres. Pas moins de 17 km au total, les organismes sont quelque peu éprouvés… et le Terevau s’est cassé, le vilain, sans nous. Qu’à cela ne tienne, ce sera l’Aremiti pour ce soir, avec une arrivée à Papeete aux alentours de 19h30.

Nathalie et Jean-Philippe

3 réponses sur “DIM 20 SEPT : La boucle des ananas revisitée”

  1. Mon cœur se briiiiise… Moorea….Avae et Avae tere tere, ….
    Même les magnifiques sentiers et points de vue de la Réunion arpentés tous les week-end ont du mal à me sevrer!
    Biz à tous

  2. Quel bonheur de bous lire. Merci pour ce partage, les balades sur Moorea sont toujours un merveilleux moment. Bisous bisous

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.