DIM 18 OCT : Des charbonniers aux vaches, en passant par les kauri

Tout le monde est là, au rendez-vous sur le parking de Toahotu, face au hangar des piroguiers pour entamer cette randonnée à l’assaut du belvédère de Taravao par les collines de Mitirapa. Aorès le co-voiturage pour accéder au sommet de la résidence de Mitirapa, nous partons à travers les flaques rouges de la piste : il a plus cette nuit, et pas qu’un peu. Espérons que nous serons épargnés aujourd’hui…
Le début de la montée est aisée à travers des sentiers bien tracés. Nous nous arrêtons rapidement aux «charbonniers», où l’atelier à ciel ouvert de fabrication de charbon de bois local nous attend… Après quelques explications de Nathalie, nous reprenons le le sentier qui nous emmène vers les plantations de teck, puis le long de celles sous serre de Gilbert que nous prenons grand soin de contourner. Le respect de la propriété privée est une des valeurs que nous nous efforçons de perpétuer au cours des randonnées d’Avaeteretere. Nous arrivons ensuite sur la propriété de José qui, après avoir fait connaissance, nous autorise à traverser ses terres, afin de monter plus haut, vers le plateau. Ces rencontres fortuites initient, pour le bien de tous, des moments de partage essentiels pour continuer à randonner sereinement à travers nos îles. Nous arriverons finalement sous le pacayer, terme de la première étape, après 1h30 de marche, avant d’entamer la remontée des « champs de vaches » (et de taureaux…). Nous prenons soin d’ouvrur et de bien refermer les clôtures des pâturages que nous longerons sur près de 2 km pour déboucher, enfin, sur la route du Belvédère, juste en dessous du point de vue du fare pote’e. C’est ici que nous prenons notre déjeuner

 

avant de redescendre par les plantations de kauri, jusqu’à la lisière de la ferme « HP » de la communauté Araka. Au carrefour de la route du belvédère et de la “dorsale de Pueu”, nous bifurquons vers le sentier opposé pour retrouver notre « plancher des vaches », soit le sentier par lequel nous sommes arrivés le matin.
Arrivée aux véhicules entre 15h et 15h30, selon l’allure et les chalalas. Au total près de 500 m de dénivelé.

 

PS. Pour en savoir plus sur les kauri : www.kauri-design.com/pages/le-bois-de-kauri-6.html