DIM 10 juillet : La boucle Iti Trail du X Terra

7h10 au quai des ferries, c’est une vaillante petite troupe de neuf personnes qui se retrouvent pour embarquer vers Moorea. Le ciel est bleu, la mer calme, l’aventure s’annonce sous les meilleurs auspices.
L’état de notre van de location à l’arrivée au port de Moorea n’entame en rien le moral des troupes. Direction la vallée de Opunohu, avec bien entendu un arrêt obligatoire au point de vue du Ia Ora, au-dessus de Temae.
Au parking du « Banian », nous rejoignons Thierry qui nous attend de pied ferme et nous entamons la virée du jour. Peu après, nous croisons deux touristes alsaciens arrivés la veille de métropole, qui se joignent à nous.
Le sentier nous emmène au dessus des cultures du lycée agricole, puis nous empruntons le chemin des Uru, pour arriver sur une agréable piste bien tracée (merci à VSOP) à travers les sous-bois. Après quelques circonvolutions suite à un éboulement, nous découvrons un premier point de vue sur les deux baies.

Mais la végétation a bien poussé et nous repartons rapidement en direction du Belvédère, où nous retrouvons une certaine civilisation qui débarque à coup de mini vans et autres voitures 4×4. La pause est donc courte et nous reprenons la direction du col des Trois Pinus dans une belle forêt de falcatas où nous croisons les restes de plusieurs marae. Le temps est plus nuageux et nous permet de ne pas avoir trop chaud dans l’ultime montée vers la fameuse balançoire où nous nous arrêtons pour pique-niquer tranquillement (enfin ! diront certains…) en nous régalant des douceurs tirées des sacs.

Puis nous entamons la descente sur un sentier un peu escarpé et traversé de racines. Nous rejoignons ensuite un grand chemin dégagé. Après un détour sur le plateau Bounty (le centre du cratère originel de Moorea, selon les anciens…) qui permet une vue à 360 degrés, nous terminons la descente à travers les champs d’ananas, sous le mont Rotui. Encore de belles images pour les néophytes qui ne connaissaient pas. Malheureusement le temps se gâte et la pluie nous fait hâter le pas pour retrouver les voitures au « banian ».
Il reste deux heures avant le retour au quai des ferries, et la partie plage semble désormais compromise. Qu’à cela ne tienne, nous décidons de faire un petit débriefing autour d’un verre. Las ! Les bonnes adresses de Moorea semblent toutes fermées. Nous nous retrouvons finalement sur la plage du Sunset où les plus courageux se jettent à l’eau tandis que les autres essaient de se mettre à l’abri, la pluie revenant de plus belle.
A bord de notre van de location, nous rejoignons ensuite le port par l’autre côté de l’île. Nous sommes à l’heure pour le ferry du retour, les mollets fatigués mais ravis de notre escapade à Moz malgré sa fin pluvieuse.
Pour terminer, mention spéciale à Nathalie qui a couru en moins de deux heures ce que nous avons gaîment, mais plus laborieusement, réalisé en six heures (avec de très nombreuses pauses quand même). Quelle championne !
Au total, nous avons tout de même parcouru plus de 14 km, soit bien plus que les 10 km annoncé…

Texte : Maud
Photos : Nathalie et Séb