Jeudi 17 septembre 20, quand la Te Faaiti se transforme en Maroto

Nous étions 9 ce jeudi dans le groupe famille, décidés à suivre d’un pas alerte le groupe adulte en respectant la distanciation de rigueur.

Toutefois, un petit crachin se transformant en gouttelettes avec des nuages gris clair s’invite au départ. Rien de méchant mais il nous fait craindre un retour forcé au bout d’1/2h ou d’1h sous la pluie, ce qui nous aurait amener à une heure trop tardive pour nous reporter sur une autre vallée. Nous décidons donc de ne pas traverser la Papenoo à nos pieds mais de reprendre les voitures pour aller jusqu’à la Maroto où la balade est plus courte et plus sereine en cas de pluie.

Nous nous garons donc au bout de Fare hape et de son site archéologique et entamons notre balade. La remontée de rivière jusqu’à la si belle cascade de la Maroto se fera sans problème.

Continuer la lecture de « Jeudi 17 septembre 20, quand la Te Faaiti se transforme en Maroto »

Jeudi 17 septembre 2020, la Te Faaiti

Vu le nombre d’inscrits en ce jeudi, nous avons fait 2 groupes, voici le compte-rendu du 1er. Le second arrivera plus tard.

Ce jeudi 17 septembre, la balade fut bien agréable dans la Te Faaiti. Le soleil l’emporta vite sur la pluie; notre groupe de 10 personnes finalement conjuguait charmantes adolescentes et moins jeunes, cheminant sous les bambous, les pieds dans une eau fraiche et claire. Ananas à la mirabelle, gâteaux banane et farine de riz, pour le plaisir partagé des papilles. Et grâce à notre compagnon Rehia qui nous montra entre autres des pétroglyphes, de quoi faire un saut dans le passé, de jouer aux archéologues.
Bref six heures sans tension ont permis de jaser, de se remplir les yeux, et  d’accueillir parmi nous Joëlle.


Texte : Florence

Photo : Laurent

Jeudi 10 09 2020, La Fara’ura, toujours aussi magnifique !

Nous n’étions que 4 ce jeudi pour de l’avis de beaucoup et du nôtre une des plus belles randonnées de Tahiti.

Et effectivement, la Fara’ura ne nous a pas déçue. L’avoir déjà parcourue n’y change rien, nous apprécions toujours autant sa beauté. Quel plaisir de se retrouver dans cette vallée, d’admirer sa rivière, ses cascades et ses parois.

Continuer la lecture de « Jeudi 10 09 2020, La Fara’ura, toujours aussi magnifique ! »

Nouvelles d’anciens !

Salut les copains marcheurs,
qq news de la Gwada…
On est très contents d’être revenus et d’avoir retrouvé les copains d’ici. On a eu trop de travail dans le jardin (car ça pousse et ça envahit!!!!) pour faire autant de randos qu’on aurait aimé faire depuis notre retour, tout ça conjugué avec les démarches administratives de tt ordre par lesquelles il faut bien passer.
Nous profitons aussi pas mal de la température de l’eau plus clémente ici qu’à Tahiti et passons bcp de temps la tête dans l’eau!
Bref, l’heureux retraité depuis le 1er septembre ne s’ennuie pas!
Au passage, nous vous conseillons des bungalows que des amis à nous viennent d’ouvrir à Moorea, le CocoBulle & Spa (sites internet); vous pouvez dire à Sarah et Stéphan que vous venez de notre part, ils sont très sympas.
Nous vous faisons un gros bisou à tous et vous souhaitons une bonne continuation en prenant soin de vous car comme ici, le covid c’est reparti!…
Bises!!!
Luc, Marie et Octave.

Jeudi 27 août, les cascades de Faaone

En ce jeudi, nous avons bravé les prédictions de la météo, ce qui fut payant . Nous étions 4 randonneurs avertis  à partir sur les chemins de Faaone . Le soleil brille, les oiseaux chantent, on nous ouvre le parking .

Nous avançons d’un bon pas sur le sentier boueux jusqu’à la première cascade où nous attend un bel arc en ciel, le reste du chemin se fera tout aussi aisément. Petite baignade à la dernière cascade .

L’ ascension au promontoire ne fut pas triste avec un passage à quatre pattes tels des bêtes , que nous sommes d’ailleurs.

Pour enfin rester contemplatifs devant la vue grandiose .

La descente effectuée nous décidâmes de manger un morceau au dernier bain au dessus des cascades jumelles.

En résumé une très belle journée accompagnée d’une ballade ludique .
Texte et photo : Manu

Jeudi 20 août 2020, Mont Marau

Nous n’étions que 2 aujourd’hui pour cette randonnée classique. Manque d’attrait? Rentrée scolaire? Temps défavorable (qui a même bouté en touche notre animateur)?

Quoiqu’il en soit, Philippe et moi ne nous décourageons pas et partons d’un bon pas à l’assaut de cette piste, certes en goudron, certes faîte et refaîte mais qui a l’avantage de proposer de beaux points de vue et une remise en route facile et sans danger même s’il pleut.

Le temps n’est pas mauvais mauvais, on y croit, mais au bout d’1h le crachin s’invite, peu importe on continue, mais quand 1/2h plus tard il force un peu, on décide de faire demi tour, pas envie de faire la descente sous une pluie trop forte (qui n’est peut-être d’ailleurs jamais arrivée).

Moralité, une balade de 3 petites heures de remise en forme agréable et très sympathique à discuter, on en a même oublié de prendre la photo de groupe ; )

 

 

 

On garde contact !

Bonjour à tous,

J’espère que vous allez tous bien et que vous supportez ce temps de confinement forcé sans vous taper la tête contre les murs. Pas toujours évident pour les amoureux des grands espaces que nous sommes mais patience on se rattrapera !

Laurent propose de créer un groupe whatsapp  pour rester en contact et échanger. Si vous voulez faire partie de ce groupe, envoyez lui un message whatsapp à ce n° 0033 6 71 51 17 80

J’avais émis aussi l’idée de faire un apéro virtuel mais je cherche une application qui fonctionne bien. Si quelqu’un en connaît une, me le dire en commentaire, merci.

Bon confinement à vous tous,

Faaitoito

Marie-Pierre

 

Jeudi 20 février 2020, Moorea, d’Opunohu à Vaiare

C’est en sens inverse que nous décidons de parcourir Moorea ce jeudi 20 février, si bien que la ponctuelle Gisèle nous emmène dès 8 heures jusqu’au belvédère qui surplombe la belle baie de Opunohu*. Trois jeunes accompagnent quatre adultes, dans la bonne humeur.
Pourtant il nous faut contourner et enjamber de nombreux arbres tombés récemment; quelques uns sont énormes, mais rien ne nous arrête.
Plus gênant: les fourmis de feu nous attaquent au milieu du parcours.
La forêt nous abrite du soleil toujours aussi menaçant pour notre peau.
Vers 13h30, après avoir dégusté quelques fruits de la passion tombés opportunément sur le chemin, nous n’avons plus qu’à attendre le bateau, fatigués mais contents. Fatigués ? on en doute en voyant les trois garçons courir sur le pont du bateau.
Mauruuru Moorea*.
Au plaisir de vous revoir : Laurent
 
* Opunohu pourrait signifier « ventre (opu) du poisson pierre », ou « antre (o pu) de la pieuvre »; avec « le lézard jaune » et les fourmis de feu, quel bestiaire!

floflo

Dimanche 16 février 2020, l’Aoraï 2

Ce 16 février 2020 a vu 6 marcheurs matinaux au pied de l’Aorai : 4 tane retraités et 2 vahine actives, tous affamés de plaisirs sains et naturels.
L’Aorai nous a offert tout cela : la fraicheur et la limpidité du petit matin, les nuages et la brume qui jouaient avec le relief, et la merveille d’un arc en ciel parfait que nous surplombions.
Certes, arriver au deuxième refuge reste une épreuve physique quelque peu vertigineuse (n’est-ce pas Gilles), il faut le reconnaître, mais se dépasser donne plaisir aussi. Certes, le soleil a surchauffé notre peau, mais c’est la chaleur humaine qui nous a marqués davantage.
Un Tahitien venu nettoyer les abords du premier refuge nous a tenu compagnie à la descente, source de nouveaux échanges.
Bref, une belle expérience partagée.
Mauruuru roa Tahiti ! Ευχαριστώ πολύ Tahiti / Tibi gratias agimus, Tahiti!
Laurent et compagnie

Jeudi 13 février 2020, Aoraï, 1er refuge

Nous étions 4 pour accomplir cette classique des randonnées tahitiennes mais néanmoins très agréable avec de belles vues sur la ville, le lagon et Moorea puis sur la montagne et le Diadème.

 

Le temps était au rendez-vous à notre départ à 09h. Il faisait même chaud pour cette petite grimpette qui en a fatigué certain (la reprise est difficile !).

Continuer la lecture de « Jeudi 13 février 2020, Aoraï, 1er refuge »